Le concombre - l’effet rafraichissant

Cucumis sativus L. ou concombre fait partie des premières plantes cultivées dont raffolaient les Grecs et les Romains. Avec 25 espèces différentes, ce genre Cucumis regroupe en plus des concombres, les cornichons et les melons avec un très grand nombre de variétés qui différent en taille, forme, lisse ou côtelé, couleur (du blanc au vert), et avec des goûts plus ou moins amers.
La plante est rampante et peut dépasser 3 mètres de long grâce à ses vrilles qui lui permettent de grimper sur des supports.
Les belles fleurs jaunes font place à des fruits allongés et cylindriques pouvant aller jusqu’à 60 cm de long et qui sont parfois épineux.
Sa chair rafraichissante ne doit pas faire oublier sa très grande richesse en vitamines et autres constituants qui lui confèrent des propriétés dépuratives et décontractantes.
Sans oublier ses bienfaits pour la peau, la chair et le jus de concombre adoucissent également les organes internes en leur apportant un effet calmant. Le concombre est riche en vitamines A, B, C, acide folique, potassium, soufre, manganèse, chaux, mucilages…
C’est la cucurbitacine C qui est responsable du gout amer et elle est présente surtout dans la peau du légume.
Parmi les cucurbitacines, la cucurbitacine E fait l’objet de recherches sur ses propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires, antiprolifératives et hépatoprotectrices.

Le concombre, un légume intelligent :
- Pour son effet rafraichissant.
- Pour son action diurétique et dépurative.
- Pour ses propriétés adoucissantes et calmantes de l’état général.
- Pour son effet comme dissolvant de l’acide urique et des urates, responsables des crises de goutte.
- Pour son action globale dans des pathologies inflammatoires comme les arthrites ou encore les rhumatismes.