L’ortie - le piquant de la santé

Urtica dioica L. ou ortie piquante est une plante habituée des zones abandonnées sur des sols riches en nitrates. Elle possède des tiges dressées qui peuvent atteindre jusqu’à 1,5 mètres de haut.
Ses tiges carrées portent des feuilles vert foncé dont la particularité est d’être armée de poils ou petites dents triangulaires très urticants. Depuis toujours cette plante est très importante pour ses qualités alimentaires, médicinales mais aussi agricoles et industrielles.
En effet, le purin d’ortie est utilisé comme engrais et anti-pucerons naturel alors que les tiges servent à la confection de textiles.
Les jeunes pousses sont utilisées en cuisine et dans nos jus et sa richesse en de très nombreux composants (Acétylcholine, histamine, choline, acide formique, acide acétique, vit. A, B2, C. K, acide pantothénique et folique, chlorophylle, carotène, tanins, nitrate de potassium, de calcium, acide silicique, fer…) en fait une formidable plante pour tonifier l’organisme et plus particulièrement comme hémostatique (arrêt des saignements).

L’ortie, une plante intelligente :
- Pour son action diurétique qui vient en complément des traitements traditionnels pour les maladies inflammatoires des voies urinaires en drainant et diminuant les lithiases (calculs) urinaires.
- Pour son action apaisante des articulations douloureuses.
- Pour rééquilibrer les fonctions de l’organisme.
- Pour réduire les hémorragies lors de saignements.
- Pour son action de draineur hépatique et pancréatique.
- Pour son rôle anti-infectieux et notamment anti-diarrhéique.